2016/06/21

Un regard international et prospectif sur la démographie et le papyboom par Michel Saloff-Coste


La démographie et le papyboom


La démographie a toujours intéressé la prospective. En effet, pour anticiper le futur, il faut s’appuyer sur des tendances prédictibles. La démographie avec ses cohortes d’âges et des statistiques pluri-séculaires nous permet de mieux comprendre notre histoire et imaginer certains aspects du futur. Dans cet article, nous soulignerons les principales tendances démographiques qui structurent notre avenir

Le premier aspect qui saute aux yeux lorsque l’on étudie l’histoire quantitative du peuplement par les humains de la planète Terre est la lente progression de ce peuplement sur plusieurs millions d’années, et l’accélération brutale de ces deux derniers siècles. Il faut attendre 1850 pour que l’humanité atteigne 1 milliards d’êtres humains et aujourd’hui, un siècle et demi après, nous avons dépassé les 7 milliards. En termes de représentation graphique, il faut imaginer qu’il y a plus d’êtres humains vivants aujourd’hui sur la planète Terre que durant toute son histoire cumulée.


World human population (est.) 10,000 BC–2000 AD
originally uploaded to en.wikipedia as Population curve.svg. The data is from the "lower" estimates at census.gov (archive.org mirror).




Le deuxième phénomène majeur, qui d’ailleurs participe à l’avènement du premier, est l’allongement remarquable de la durée de vie. Notre espérance de vie a doublé en quelques siècles, et les progrès de la science nous permettent aujourd’hui d’espérer que cette progression continue de manière exponentielle . Certains envisagent que dans le siècle prochain, et dans les pays développés, l’espérance de vie atteigne aisément le siècle, peut-être même au-delà. S’ouvrent ainsi de vastes perspectives et de non moins complexes questions existentielles comme l'équilibre entre les âges dans la population et la position identitaire des personnes âgées.

La troisième grande caractéristique que nous apprennent les statistiques démographiques est qu’il y a une très forte corrélation entre le niveau d’éducation des femmes dans une population donnée et la natalité. Dès l’instant où le niveau d’éducation des femmes est élevé, elles commencent à travailler et à participer à la vie économique et sociale en menant des carrières qui, pour se développer, les amènent à avoir des enfants moins nombreux et plus tardivement. Ce phénomène massif et observable partout a contribué pour beaucoup à la diminution de la natalité sur l’ensemble de la planète. Dans les pays les plus avancés, il a induit une stabilisation de la population, voire dans certains cas comme le Japon ou l’Allemagne, une diminution.

Ces trois grandes tendances corrélées amènent dans tous les pays les plus développés et éduqués au phénomène massif du papyboom. Ces pays se trouvent confrontés comme jamais dans leur histoire à une proportion croissante de personnes âgées ramenée à la population. Et trois anticipations peuvent être faites à partir de là :

- 1 Des opportunités croissantes dans la Silver Economy c’est-à-dire tous les produits et services susceptibles de convenir à cette population. Le niveau de vie nécessaire à ces retraités pour accéder à ses biens et services dépendra cependant des efforts financiers que voudront consentir chaque pays pour offrir des services de qualité aux personnes âgées de plus en plus nombreuses.

   - 2 La nécessité d’allonger significativement la période d’activité professionnelle pour équilibrer les comptes des régimes de retraite, et donc d’améliorer la place à accorder aux « seniors » dans les entreprises et institutions. Cette place est déjà problématique aujourd’hui. Ces mêmes « seniors » ne pouvant plus exercer de métiers considérés comme pénibles, il conviendra alors de prévoir des solutions de reclassement adaptées.

   - 3 L’importance croissante que cette population va prendre et prend déjà dans la vie politique et sociale et l’organisation de la cité. Cela amène une redéfinition profonde de ce qu’est l’identité de la personne âgée comparée au restant de la population. C’est toute la place accordée à l’expérience par rapport à la fougue de la jeunesse qui est ainsi questionnée dans notre monde où, à rebours des sociétés ancestrales, l’ancien a perdu son statut de sage. De fait, il existe une grande diversité de rôles envisageables et endossables par les personnes âgées suivant leur choix et leur niveau de dynamisme.


Les grandes questions démographiques renvoient aussi à la question du sens et de l'optimisme qu'une population peut avoir face à son destin. Cela rend d'autant plus complexe les analyses qui mêlent donnés statistiques et considérations sociologiques. Le futur de l'humanité dépend dans une grande mesure, et plus que jamais, de la capacité des humains à imaginer la vision d'un futur souhaitable et largement partagé qui donne envie de procréer et de vivre longtemps.