2000/01/01

1985



Approfondissement de la recherche sur la "Post-Histoire". 

Organisation, dans le cadre du Centre d'Evaluation et de Prospective du Ministère de la Recherche et de la Technologie, d'un séminaire mensuel sur le thème de la "Mutation". 

Elaboration des concepts de la "Grille de l'évolution" et de l'analyse structuraliste du développement de l'humanité en quatre phases distinctes. 

Etude sur le développement du capital risque aux USA. Reportage photographique pour l'association "Friends of French Art" sur la région de Lyon. 

Conception publicitaire sur les assurances pour l'Agence Nouveau Langage. Conférences à l'Ecole Supérieure de Publicité sur la vidéo, l'image électronique et les tendances artistiques d'avant-garde. Analyse stratégique et marketing pour Rank Xerox. Rédaction d'un fascicule sur la formation à la sécurité dans le cadre de la Centrale Nucléaire de La Hague. Rédaction d'un journal publicitaire pour l'hôtel Frantel de Rouen. 

"Le plus difficile n'est pas de sortir de Polytechnique mais de sortir de l'ordinaire" disait de Gaulle. Je rencontre un Polytechnicien qui sort de l'ordinaire, Thierry Gaudin et il m'ouvre les portes de l'ancienne Ecole Polytechnique devenue le Ministère de la Recherche et de l'Industrie. Je lui propose d'animer un séminaire de réflexion sur mes thèmes de prédilection une fois par mois. Le titre de ce cycle de séminaires est "la mutation". Un mot énigmatique. Je crois qu'il n'y a rien de plus spirituel que l'émergence d'altérité au sein du quotidien. Des chercheurs de différentes disciplines participeront à ce séminaire qui reste pour moi un des grands moments d'inspiration. Au sommet de la Montagne Sainte Geneviève, dans une des salles les plus élevées du bâtiment, baignée du soleil rouge qui se couchait à l'horizon, nous avons redessiné les horizons de la connaissance. En venant chaque mois à cette adresse si hautement symbolique, "1 rue Descartes", il était difficile de ne pas se poser la question du renouvellement radical des paradigmes de la raison. Quels sont les axes qui structurent l'architecture des grandes vagues de civilisation ? Ne faut-il pas réinventer notre approche de la science, de l'art et de la spiritualité sur de nouvelles bases ? Quels pourraient être les paradigmes de ces nouvelles bases ? Comment inventer une nouvelle vision du progrès qui transcende l'approche réductionniste qu'a connue la modernité ?"